Dieta feliz, dieta felicidad y adelgazar

Régime bonheur : Le poids du bonheur

Comment être heureuse avec mon poids. Astuces pour être heureuse et poids idéal



Poids du bonheur : 10 astuces être heureuse dans mon corps

Conseils pour être plus heureuse et apprendre à s'aimer. Le poids du bonheur
Le bon temps augmente les envies de maigrir et d'atteindre cette fameuse silhouette svelte. Quand les kilos rechignent à partir, la frustration envahit les autres aspects de nos vies, créant un cercle de négativité qui tend à tourner en boucle.

Pour beaucoup de femmes, la vie est synonyme d'éternelle guerre contre les kilos, avec le : régime de noël, régime d'été, régime rapide pour un mariage ou un rendez-vous galant.

Voir la vie comme une lutte sans pitié contre le surpoids est dans le meilleur des cas, la chronique d'un échec assuré.

Pour casser cette dynamique, il faut apprendre à s'accepter, ignorer « l'Opération Bikini » et se centrer sur son amour propre. Apprendre à être heureuse avec l'image renvoyée par le miroir.

Poids du bonheur : Comparez-vous positivement avec les autres


La recette idéale pour être bien dans son corps sans que les kilos viennent nous gâcher l'existence, n'a que trois ingrédients : l'acceptation, l'estime de soi et la redécouverte des qualité qui n'apparaissent pas sur la balance.

Il est impossible d'arrêter de vous comparer, mais essayez que ce soit une comparaison positive : les choses bien chez vous et chez les autres. A propos du surpoids, nous pourrions penser : elle est plus mince que moi mais moi je suis plus grande, j'ai une peau plus jolie ou bien j'ai des formes plus harmonieuses etc...

La société idéalise la jeunesse et la beauté. Il n'est pas simple de se dire fasse au miroir « Je suis comme ça. Et alors ? ». C'est normal que cela nous coûte de nous accepter, mais nous pouvons apprendre à nous aimer. Vous êtes très précieuse. Il faut penser que si les choses se passent bien et que les personnes vous apprécient alors il est clair que vous apportez quelque chose et que vous avez de la valeur, ce n'est pas votre poids qu'elles apprécient.

Poids du bonheur : Évitez les messages erronés


Les femmes accordent beaucoup d'importance au physique. La publicité en est une des raisons principales. Les médias de communication, à travers les espaces de mode, de beauté et d'alimentation projettent l'idée d'une « super-femme » qui est une excellente professionnelle, qui se maintient jeune et mince quelque soit son âge et qui peut tout gérer à la fois. Donc le message qui nous parvient est qu'il faut être mince sinon vous ne trouverez pas de travail, ni de partenaire par exemple.

Les facteurs familiaux influencent aussi, tout comme les médias. Ils accordent souvent trop d'importance à l'image. Jusqu'à il y a peu, il était commun d'éduquer les femmes pour qu'elles soient complimentées et acceptées. Les critiques du passé par rapport au surpoids ont laissé des marques et le mental crée des associations du type « si je ne suis pas mince, je ne plairais pas ».

Poids du bonheur : Apprendre à s'aimer quel que soit votre poids


Aimez-vous, quel que soit votre poids. Il faut que vous répétiez une fois par jour: « Quel que soit mon poids, je vais sortir de la maison bien habillée et jolie ». Cette pensée reflète le soin que s'accorde une personne qui s'accepte et s'estime.

Travailler son estime est essentiel pour s'accepter de façon progressive et pour fortifier nos « défenses » personnelles face au monde et face à nous-mêmes. Le premier pas est d'accepter la réalité, d'avoir conscience de comment nous sommes à cet instant précis et de tirer des choses positives de notre physique actuel. Il faut être dans le temps présent et identifier les points forts de notre personnalité qui nous aideront à réussir nos objectifs, par exemple: être une personne battante, patiente, drôle etc...

Une fois la réalité acceptée, pour commencer à gérer le surpoids de façon saine et correcte, il est conseillé d'avoir un proverbe : « Je m'aime donc je prends soin de moi » et non pas l'inverse. Jamais, il ne faudra commencer par « pour commencer à m'aimer, je dois être mince ».

Poids du bonheur : Respectez-vous, vous valez de l'or


Maigrir ne règle pas tous les problèmes. Oubliez l'idée que les autres ne vous aiment pas du fait de votre tour de taille. Les personnes qui sont fréquemment en contact avec leurs proches tendent à être plus heureuses. Vous devez faire la paix avec votre miroir et favoriser les comparaisons positives.

De surcroît, il convient d'établir des objectifs partiels et accessibles, de « perdre un peu de poids » à « maintenir ou nous accepter telles que nous sommes », petit à petit, les objectifs réalistes aident à avancer vers le bien-être.

Poids du bonheur : Le tour de taille ne rend pas heureuse


Marilyn Monroe, une femme sublime, avait des mensurations parfaites : 90-60-90... mais elle était très malheureuse et de plus est, elle ne faisait qu'1 mètre 50. Au final, personne n'est parfait.